Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. Agence immobilière Ouest Union
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >La Baule : «Il n'y aura pas de hausse d'impôts» en 2023 et pas de surtaxe pour les résidences secondaires

La Baule : «Il n'y aura pas de hausse d'impôts» en 2023 et pas de surtaxe pour les résidences secondaires

Publié le 08/12/2022

Fin d'année rime avec discussions au sujet du budget pour les municipalités. À La Baule, ce débat a eu lieu le 28 novembre dernier lors du conseil municipal. Principal enseignement : la fiscalité restera inchangée en 2023 et la potentielle surtaxe pour les résidences secondaires ne sera pas activée. Des choix budgétaires justifiés par le maire LR Franck Louvrier.

LE FIGARO - Avec l'augmentation des coûts actuels, liés notamment à la hausse des prix de l'énergie, pourquoi ne pas avoir choisi d'en répercuter une partie sur vos administrés ?

Franck LOUVRIER - C'est une promesse de campagne. Le but est de maintenir la fiscalité. Nous avons une population qui est déjà très taxée. En plus, à la Baule, notre parc immobilier fait notre force. L'augmentation des valeurs locatives qui servent de base de calcul à la taxe foncière permet de conserver notre capacité d'action.

Vous avez aussi décidé de ne pas activer la surtaxe sur les résidences secondaires comme cela se fait à Nantes ?

Nous sommes opposés à cette stratégie. L'idée n'est pas de scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Et puis, à proportion d'usage de nos services, les résidents secondaires payent déjà plus que les autres. Notre objectif est de leur donner envie de venir vivre ici à l'année. Ce n'est pas en augmentant les taxes que l'on va y arriver. Au contraire, nous faisons en sorte de développer nos services. Nous avons la 5G, la ville est fibrée totalement. Nous ne sommes plus une station balnéaire déserte l'hiver.

Votre ambition, déjà évoquée, est de faire venir vivre ou travailler les gens au «pays des vacances»...

C'est déjà le cas. À titre d'exemple, le nombre de scolaires a augmenté de 4,7% avec l'arrivée de plusieurs familles et, depuis juillet dernier, il y a 200 nouveaux électeurs inscrits sur les listes électorales. Depuis la pandémie de Covid-19 et l'émergence du télétravail, les gens cherchent une meilleure qualité de vie. Ce phénomène de désurbanisation, qui se confirme mois après mois, c'est une aubaine pour nous. C'est un atout économique global et notamment fiscal pour nos recettes.

Lors du conseil municipal, vous avez parlé d'un budget de continuité et de maturité...

Continuité puisqu'il n'y a pas d'augmentation des impôts et une stabilité fiscale. Pour la maturité, c'est lié au fait que 2022 était notre première année de plein exercice de notre municipe depuis le Covid-19. Nous pouvons désormais mettre en place plus clairement notre politique budgétaire car la fréquentation touristique est revenue à son niveau de 2019. Elle l'a même dépassée cette année.

En maintenant la fiscalité à son niveau actuel, allez-vous revoir à la baisse vos investissements ou abandonner certains projets ?

Non. Nous avons un très gros projet de requalification de la promenade de mer avec un budget de 50 millions d'euros qui sera amorti sur 50 ans. Pour cela, nous profitons de la faiblesse des taux et comme la situation financière de la ville est saine, nous pouvons emprunter à des taux intéressants. La voirie continue de représenter environ 50% du budget global. La Baule possède une couverture végétale avec de très beaux pins, qui fournissent de l'ombre l'été, mais ont un système racinaire qui oblige à intervenir régulièrement. Nous continuons aussi à financer notre système de vidéoprotection car nous ne voulons pas connaître la même mauvaise situation sécuritaire qu'à Nantes. D'ici la fin du mandat, un hôtel de police municipale sera construit à côté du commissariat.

Une partie de l'opposition a pointé le manque d'équipements culturels dans vos orientations budgétaires...

Il n'en manque pas. Nous avons deux projets de prévus avec un futur lieu destiné au théâtre et une salle d'exposition. Nous avons déjà un Palais des congrès de 900 places ce qui est un équipement important pour une commune de notre taille.

La Baule : «Il n'y aura pas de hausse d'impôts» en 2023 et pas de surtaxe pour les résidences secondaires (lefigaro.fr)